Si vous suivez mon profil, vous n’avez pas pu passer à côté de ma position en faveur de la France Insoumise (Mélenchon) dans cette campagne Présidentielle.

Je voulais juste faire une petite mise au point que je vous laisse libre de lire jusqu’au bout.

Mon implication, dans son orientation ne vous surprend sans doute pas en revanche, vous êtes peut-être étonné de son intensité.

Militer sur FB n’est pas anodin. C’est s’exposer devant les gens que vous aimez ou appreciez, les plus proches comme les plus lointains.

Alors je vais vous dire pourquoi je le fais.

D’abord parce que j’ai des enfants à qui je dois rendre des comptes. Je ne peux pas me résoudre à ce qu’ils grandissent dans un monde dans lequel les seules perspectives sont le terrorisme, la pauvreté généralisée, la malhonnêteté intellectuelle, la bêtise cultivée, le désastre écologique, le rejet de l’autre et peut-être même la guerre. Ce monde qu’on nous propose me fait gerber et on nous explique qu’il n’y aurait au fond aucune alternative.

Parce que je bosse dans une entreprise depuis 15 ans qui propose une nouvelle forme d’agriculture. Que cette boîte vient d’être l’objet d’une tentative de rachat par le groupe américain Scotts copains de Monsanto (en gros, ils distribuent Round Up dans les jardineries). Ils ont racheté notre maison mère en Californie et abandonné notre filiale Européenne en France. Depuis on se bat avec mes 30 collègues pour ramasser les morceaux Imaginez les dégats ce que peut faire une rumeur de collusion avec Monsanto pour une petite entreprise innovante comme la notre. Pour enfoncer le clou, l’administration vient de nous obliger à retirer ¼ de notre gamme parce que nos produits trop innovants de rentrent pas dans aucune case de la réglementation européenne faite par et pour l’industrie agro-chimique. 

Parce que celle qui m’a donné la vie est atteinte d’une maladie neurologique dégénérescente nécessitant un traitement lourd tous les mois pour que son état ne se dégrade pas trop et qu’encore cette semaine on lui a dit qu’elle n’aurait pas son traitement parce qu’ils ne l’avaient plus en stock à l’hôpital. 

J’en ai d’autres raisons mais je vais pas vous bassiner plus longtemps avec mon cas à moi.

Alors oui ! Je crois en ce mouvement populaire car si vous vous y intéressez-vous verrez que ce n’est pas une candidature de plus comme les autres. Je crois en la personne et surtout je crois en ceux qui l’accompagnent, c’est à dire la France Insoumise, seule alternative à moins que la votre soit le FN. Dans ce cas, je ne peux rien pour vous.

Dans les jours qui viennent et ce jusqu’à la dernière étape, je continuerai à m’engager de toutes mes forces.

Alors, jugez-moi ou pas. Suivez-moi ou ignorez-moi.

Et je remercie ma femme formidable de me supporter en ce moment.

Passez un bon DIMANCHE avec vos familles, vos amis et profitez-en tant que vous n’êtes pas obligé d’aller bosser.